• mini-Diane ;)

# Interview surprise: Charlotte Bouillon


Hello,


Vous n'allez certainement pas me croire, mais j'ai réussi à obtenir une interview de Charlotte Bouillon.

Comment ça, vous ne la connaissez pas ?!?

Charlotte est auteure de romans complètement décalés. Son humour est décapant et sans limite. Sinon dans la vie c'est aussi une excellente correctrice. Je n'ai d'ailleurs pas retouché son texte, si elle a fait une erreur, lâchez vous !

Ca me vengera !

Plus sérieusement, elle a accepté de répondre à mes questions en gardant ce petit naturel caustique qui lui va si bien.


Attention ! Charlotte est une personne adorable et son interview est à prendre au second voir troisième degré, ou avec un Doliprane.


Charlotte ! C'est à toi !!!!



Qui es-tu ? Qu'écris-tu ?

Je m'appelle Charlotte Bouillon. Je ne sais toujours pas si j'aime ou pas mon nom de famille. D'un côté, y a les commentaires élogieux :

- Oh oui, tu es un bouillon de culture !

- Ah ah oui, merci, c'est vrai j'adore Arte et Wikipédia.

Et puis les autres, genre quand je fais mon footing :

- Allez, cours Bouillon* !

- JE SUIS PAS UNE SOUPE, BORDEL !

*en référence au court bouillon, pour les esprits un peu... lents.


Voilà. Et pour savoir ce que j'écris, les quelques lignes de dialogues ci-dessus vous donneront une idée assez explicite.

Et si vous ne vouliez pas le savoir, je vous le dis quand même : j'ai un chat qui s'appelle Colette (10 mois, petite tête, gros ventre), un lapin qui s'appelle Mimi (2 ans, vit en totale liberté, squatte le canapé, a des oreilles qui traînent par terre), un hamster russe qui s'appelle Bakounine (très vindicatif, menace tous les jours de se mettre en grève) et un pogona qui s'appelle Popo (8 ans, c'est un genre de lézard, au départ on m'avait suggéré de l'appeler M. Pogona, depuis, je ne parle plus à personne). J'aime la bière, aussi. (merci pour cette dernière précision...)


Vrai nom ou nom de plume ? vrai nom

Pourquoi ? Parce que c'est bien après que j'ai pensé au nom de plume "La Chouette qui pète", je suis verte...


Qu'est-ce qui t'as conduit à l'écriture ? Le chômage. (ça se défend...)


As-tu un auteur modèle ? Lequel et pourquoi ? Diane Garance. Ah, attendez, on me dit dans l'oreillette que y a rien à gagner, inutile de faire de la lèche. Alors, désolée Diane, mais je vais changer ma réponse en : Boris Vian.

Boris Vian, parce que, de l'absurde, de l'humour autant que du brut, de l'engagé. Je me souviens avoir commencé par "L'Écume des jours", une histoire de fond tragique, mais racontée de façon si onirique.

Et puis ensuite, je me suis plongée dans "J'irai cracher sur vos tombes", brut, violent, un récit engagé contre le racisme. Et puis, le reste à suivi : L'Herbe rouge, Blues pour un chat noir, J'voudrais pas crever, Et on tuera tous les affreux, L'Arrache-cœur, Les fourmis, etc.

Mais j'ai aussi pléthore d'auteurs fétiches : Céline, Zola, King, Karim Berrouka, Frédéric Dard, David Wong, Verne, Tolkien...


Comment organises-tu ta vie pour pouvoir écrire ? Je note dans mon agenda "écrire", et puis je le fais pas.


Quel est ton rituel d'écriture ? As-tu des grigris, des tocs, des superstitions ? C'est quand j'en ai envie. Et quand j'ai dit "mon livre sortira le 15 décembre, ouiiiii", alors que le 10, bah j'ai pas commencé à l'écrire.


Enfant, est-ce que tu inventais des histoires ? Oui. Je me souviens d'une ébauche de roman avec des dinosaures, mais j'ai plus tous les détails en tête. J'aime les dinosaures. Surtout les vélociraptors. En plus, il se pourrait qu'il aient eu des plumes.

En fait, ils ressemblaient à des genres de grosses dindes (cf Professeur Alan Grant, Jurassic Park). Mais j'aime tous les dinosaures, sinon. Sauf le spinosaure, j'aime bien la culture punk en règle général, mais je trouve ses idées trop radicales ("ouais je bouffe tout le monde, je suis en haut de la chaîne alimentaire", tout çaaaaaa...), malgré sa magnifique crête.





Où trouves-tu ton inspiration ? Les auteurs que j'admire, mes animaux, la vie quotidienne.


Parle nous de tes ouvrages J'écris surtout des choses qui n'ont ni queue ni tête.

Enfin, façon de parler, puisque le héros de mon livre "Moko, chat à tête plate", possède une tête (ronde et plate, un peu comme la Terre, selon vos croyances) et une queue (toute petite, ridicule).

Moko, c'est une histoire d'amour. Entre moi, les chats, l'humour et le n'importe quoi.

Ce livre, j'en suis fière, parce que je l'ai conçu de bout en bout, que ce soit les deux petites histoires loufoques, les notes de bas de page, les dessins à la qualité approximative (essayez de dessiner sur Paint, c’est pas évident !), les bonus (jeux, quiz, recette du gratin de brocolis pour 65 personnes), et plus que tout : je me suis tellement marrée en l'écrivant, en faisant mes dessins pourris, mes jeux absurdes... Et c'est le plus important.

Sinon, je déverse aussi ma haine envers le genre humain dans "Les petits meurtres", où tout le monde en prend pour son grade : mon ex, les facteurs, les coiffeurs, mon ex, mon voisin, mon ex, les gens bruyants au cinéma, mon ex, les gens malpolis, mon ex, etc.

Il y a aussi les "Petites histoires pas gentilles", des pauvres petits animaux à qui il arrive des malheurs (une petite anguille en panne de courant, un crocodile en larmes, un pieuvre unitentaculiste...).

SPOILER ALERT (ou alerte spoil, ou alerte aux poils) : ils meurent tous, à la fin.


Et pour me racheter (mais pas trop non plus) : Mea Culpa, mais pas trop non plus.

Ici, je me retrouve dans un paysage tout cotonneux avec des nuages pas du tout hypoallergéniques, et on me pose tout un tas de questions qui me plaisent pas des masses. Mon procès, dans l'au-delà, en somme. (livre tout aussi drôle que les autres évoqués)


Un extrait à nous partager ? "Moko est un chat".


Parle nous de cet extrait. Pourquoi l'avoir choisi ? Parce que c'est la première ligne du livre. J'allais pas vous donner la dernière, sinon vous auriez su que Moko finissait par trouver l'amour et avoir des bébés. (tu me fatigues...)


Quels sont tes projets ? Développer mon activité de correctrice, écrire et dans quelques années, ouvrir ma maison d'édition ! (si t'as besoin d'une journaliste-auteure-comique lol)


Maison d'édition ? Autoédité ? Les deux ? Aucun ? Pour l'instant auto-éditée, mais juste pour que mon entourage ait mes ouvrages, pas dans l'optique de vendre. Mon prochain roman, je le soumettrai par contre à une maison d'édition. Mais il faudra qu'elle soit à mon image, et surtout à celle de mes écrits : un brin tordue, un brin anticonformiste, avec l'humour comme ligne éditoriale, avant tout.


Où est-ce qu'on peut se trouver tes romans ? Chez le grand méchant loup Amazon !


Donne nous les liens pour te suivre et se procurer tes livres Non ! (moi je vous le donne : cliquer ici)


Raconte nous une anecdote d'auteur, drôle de préférence. J'ai jamais écrit bourrée. Alors que j'y suis presque le reste du temps ! AH AH AH.




Une blague à nous raconter à la place ? Ah Ah... je rigole d'avance parce que... ah ah...

Vous savez ce que c'est, un ver de terre croisé avec un hérisson ?

UN FIL BARBELÉ !


AHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAAHHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAAHAHAHAHAHAHAHAHAH. AHAH.


Que conseillerais-tu aux personnes qui veulent se lancer ? Bah rien, ils font ce qu'ils veulent, les gens.


Pose toi la question que j'ai oublié de te poser et réponds-y. ;) - Bonjour Charlotte. Vous êtes correctrice, auteure, jolie, drôle, intelligente.. mais quels sont vos défauts !

- Ah, ah.. Franchement, je ne sais pas.

- Merci.

- De rien.


Le mot de la fin FIN (t'es sûre que ça prend pas un Y ?)

Toujours aussi spontanée.

Pour en savoir plus sur Charlotte, je vous invite à visiter son profil Facebook ou sa page Amazon, humour garantie.


Merci à tous d'avoir lu cette interview. N'hésitez pas à nous laisser vos commentaires. (et petit plus, à vous abonner.)


Bizzzz

Diane
















26 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout