• mini-Diane ;)

#16 Interview : Katia Blas


Hello,


Comme chaque samedi, je vous présente un auteur. Aujourd'hui, c'est Katia qui vous parlera de son univers et de son engagement pour des sujets qui lui tiennent à cœur.


Qui es-tu ? Qu'écris-tu ? J’aime les mots, j’aime les dire ( je suis comédienne amateur ).. je n’avais jamais eu le temps de les écrire et de réaliser une œuvre finie tant que je travaillais, comme proviseur

Dés mes premières semaines de retraite , j’ai rédigé un essai sur mon métier . Depuis , je me consacrais surtout à ma troupe de théâtre . .

La rencontre avec une femme incroyable ( pour une petite française comme moi), ma femme de ménage, et surtout, la capacité de résilience de cette femme m’a amenée à écrire son histoire en me glissant «dans la peau d’Alyssa », exactement comme je me glisse dans un rôle au théâtre. Les mots me sont venus très facilement


Vrai nom ou nom de plume ? vrai nom Pourquoi ? Je ne me suis pas posé la question d’un pseudo ..


Maison d'édition ? Autoédité ? Les deux ? Aucun ? Éditions Sydney Laurent

Enfant, est-ce que tu inventais des histoires ? Pas trop ..


Quel est ton rituel d'écriture ? As-tu des grigris, des tocs, des superstitions ? J’aime écrire quand j’ai un long temps devant moi, au moins quatre ou cinq heures


gif

As-tu un auteur modèle ? Lequel et pourquoi ? J’aime des auteurs qui ont un style caractéristique : Chateaubriand, Marguerite Yourcenar... Je lis beaucoup les auteurs de théâtre contemporains pour trouver la future création de ma troupe.

Où trouves-tu ton inspiration ? Dans la vie, auprès des gens ..

Parle nous de tes ouvrages Mon premier ouvrage : "Constats et combats d’un proviseur" (paru en 2013) avait pour sous -titre «Osons refonder l’école» . Avec l’arrivée au pouvoir de François Hollande, un nouveau ministre de l’éducation - Vincent Peillon- annonçait qu’il voulait "refonder l’école". J’avais mené des expériences dans différents établissements (collège des ZEP, LP, lycée polyvalent, lycée général, GRETA) que j’ai racontées pour, sans modestie, conseiller le ministre... qui est parti au bout de 6 mois ..

Avec mon roman "dans la peau d’Alyssa", sorti fin 2020, j’ai voulu aborder différents problèmes de société en faisant parler Alyssa : mariage forcé des filles, grossesse précoce, emprise du père, honte du divorce, montée de l’intégrisme musulman, mirage de la France, arrivée en fraude dans l’espace Shengen, les violences conjugales, le débordement des services sociaux français, l’absurdité de certaines situations, les marchands de sommeil, la vie entre deux cultures ...



Un extrait à nous partager ? « Aujourd’hui, mon père me paraît bien joyeux et tellement élégant. Il insiste aussi pour que je porte ma plus belle robe, la rose foncée, toute incrustée de fils brillants.

Pourquoi pas ? Je questionne cependant mon papa sur tous ces préparatifs luxueux qui n’ont pas cours lorsqu’on reçoit habituellement la famille. Mon père m’explique alors qu’il a aussi invité son ami Mohamed, parti vivre, et surtout travailler, en Allemagne quelque vingt-cinq ans plus tôt ....(...).

Les invités arrivent et - déception pour mes cousines et moi - les enfants de Mohamed sont beaucoup plus vieux que nous: 25, 23 ,19 et 17 ans ... Ils parlent allemand entre eux... pour qu’on ne comprenne pas ou pour frimer ?? On se dévisage un peu et puis, mes cousines et moi, repartons jouer dehors avant le repas. Mon père nous demande de rester jusqu’au café et au dessert, car il a « quelque chose d’important à dire ».. Tout en chahutant, plaisantant , riant de bon cœur, nous tendons une oreille vers le discours de mon père: « j’ai le plaisir de vous annoncer ce jour les fiançailles de ALyssa avec M’Ahmed, le fils aîné de mon meilleur ami ....(..) Le mariage devra avoir lieu avant le retour en Allemagne de Mohamed et sa famille, C’est-à-dire fin août....

Et tout le monde d’applaudir. Sauf moi.

Pourquoi moi ? J’ai 14 ans. J’aime jouer. Je ne veux pas me marier.

Ma sœur avait19 ans , elle, quand mon père l’a donnée à une autre famille. Mes grands frères continuent leurs études, eux, normal, des garçons.(....) Et ce M’Ahmed ? On ne s’est même pas adressé la parole. même pas un sourire. qu’est ce que je fais ? Je me sauve ? Dans la ville ? Vers la campagne ? mais on va le retrouver , et alors ? Non, une fille ne peut pas désobéir à son père. À 14 ans en plus...

Parle nous de cet extrait. Pourquoi l'avoir choisi ? C’est la fin brutale d’une enfance heureuse .. À partir de là , Alyssa va enchaîner les déconvenues, les déceptions, les coups, va rebondir des dizaines de fois... jusqu’à enfin trouver le bonheur avec un homme que son père n’a pas choisi ..

Quels sont tes projets ? J’aimerais faire connaître ce livre que je verrais bien porté à l’écran pour un film ou une série..


Que conseillerais-tu aux personnes qui veulent se lancer ? Avoir un déclic : se dire : cela, il faut que je l’écrive .. et alors les mots, les phrases viennent facilement.


gif

Où peut-on trouver tes romans ? Dans toutes les librairies.. ou auprès de l’éditeur (Sydney Laurent) ou auprès de moi (j’en ai commandé plusieurs)

Donne nous les liens pour te suivre et se procurer tes livres Éditions Sydney Laurent .. katia.blas@sfr.fr

Le mot de la fin Merci à la vraie Alyssa, pour sa bonne humeur constante .. et merci pour la bonne idée de cette "chaineYoutube"

Merci de votre attention. N'hésitez pas à nous laisser vos commentaires. (et petit plus, à vous abonner.)


Bizzzz

Diane













1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout